Le blog Mon CDI

Négocier une augmentation, 8 conseils pour y arriver :

3 avril 2019

Vous considérez que vous avez beaucoup investi dans l’entreprise et que votre salaire n’est plus à la hauteur de vos compétences ? Vous voilà convaincu que vous méritez une augmentation salariale. Il est grand temps pour vous de partager vos attentes à votre employeur. Cela dit, le persuader du bien-fondé de votre demande n’est pas une mince à faire. Il existe des règles importante à suivre pour mettre toutes les chances de votre côté. Cela vous évitera également de tomber dans certains pièges. Voici alors 8 conseils pour savoir comment négocier une augmentation.

1. Faites une bonne analyse de l’existant.

Si vous êtes parvenu à une volonté de demander une augmentation, vous avez forcément déjà étudié la situation. Il maintenant temps de pousser vos analyses qui tiendront sur 2 points essentiels, vous et l’entreprise.

En ce qui vous concerne, faites les points entre votre salaire et celui du marché. Faites des recherches en tenant compte du secteur d’activité, de la taille de l’entreprise, de la localisation, de l’âge et l’ancienneté etc…

Pour l’entreprise, prenez connaissance de son contexte actuel notamment sur l’aspect budgétaire, les contrats en cours, les investissements, etc…

2. Déterminer le revenu adéquat.

Suite à votre analyse, fixez le revenu que vous voulez négocier. Préférez une fourchette de revenu au lieu d’un montant précis. N’oubliez pas que les avantages annexes font également partie de votre salaire. Des fois, vous pouvez gagner beaucoup plus.

3. Choisissez le moment opportun.

Pour bien savoir comment négocier une augmentation, puisqu’une demande d’augmentation implique à l’entreprise de sortir beaucoup plus d’argent, il est préférable que vous vous renseignez sur la politique salariale en place. Vous pouvez également demander une revalorisation salariale après l’accomplissement d’une mission.

4. Préférez un entretien.

Renseignez-vous sur l’agenda de votre supérieur et proposez-lui un entretien. Privilégier les périodes moins chargées pour s’assurer qu’il soit dans les meilleures conditions. Surtout évitez de tout de suite annoncer vos intentions finales.

5. Préparez vos arguments.

Pendant l’entretien, vous devez être convainquant sur votre demande. Elle devra être prouvée par vos compétences et l’atteinte de vos objectifs qualitatifs et quantitatifs. Vous allez faire comprendre à votre employeur vos valeurs ajoutées au sein de l’entreprise. Une bonne préparation devra être faite au préalable.

6. Faites attention à vos gestes pendant l’entretien.

Comme lors de tout entretien, votre posture et vos gestes resteront déterminants. Gardez toujours un air positif, souriant et calme peu importe les circonstances. N’oubliez pas que vous faites face à une négociation. Vous devez alors démontrer une certaine flexibilité pour que les deux parties sortent gagnantes.

Lorsque vous allez soumettre votre demande, soyez structurée et pertinent dans vos arguments.

7. Attention à la conclusion.

Il peut exister 3 scénarios possibles à la fin de l’entretien. Peu importe la conclusion, gardez toujours votre attitude positive.

Votre demande est acceptée. N’oubliez surtout pas de remercier votre employeur et fixer un futur rendez-vous pour faire le point sur votre fiabilité.

Votre demande est refusée. Essayez d’en savoir par vous-même les raisons ; si votre employeur ne peut pas ou ne veut pas. Négociez avec lui une autre date et les conditions.

Votre employeur demande un délai de réflexion. Remerciez votre employeur et fixez ensemble la date de la décision.

8. Évitez les pièges.

Pour être le plus convainquant possible, il vous convient de ne pas tomber dans certaines pièges.

Évitez la comparaison avec les autres collaborateurs de l’entreprise.

Évitez les ultimatums et les chantages.

Dans vos arguments, interdisez-vous de parler de vos problèmes personnels.

Évitez de faire pression à votre employeur, il n’est peut-être pas le seul décisionnaire.

Dans le cas d’un délai de réflexion, n’exigez pas de preuve que vous soyez augmenté.

Vous avez envie d'un travail en CDI ?

Nous avons déjà embauché plus de 2000 personnes en CDI à travers la France. Pourquoi pas vous ?

En savoir plus