Le blog Mon CDI

Quel est le salaire d’un intérimaire ?

27 mars 2019

Dans certain cas, le salaire d’un intérimaire peut être plus intéressant qu’un salaire en CDI. Non seulement on reçoit une compensation sur les congés payés (10% du salaire brut), mais il y a également l’indemnisation de fin de mission. Néanmoins, il ne faut pas s’enchanter tout de suite car un contrat en intérim ne referme pas que des avantages.  En effet, outre l’instabilité financière, ce type de contrat n’ouvre pas également à l’obtention d’un crédit auprès de la banque.

Comment se calcule le salaire d’un intérim ?

Conformément à la loi, le salaire d’un intérim devrait être supérieur ou égal à celui de la personne qu’il remplace. Si c’est pour une activité temporaire ou saisonnière, le salaire perçu se calculerait en se basant sur un poste similaire existant chez l’entreprise utilisatrice. Concernant les indemnisations et primes, si le poste occupé ouvre droit à des majorations spécifiques (primes de risques, 13è mois, primes de performance, accessoires de salaire…), l’intérimaire devrait aussi en bénéficier.

Qui verse le salaire à l’intérimaire ?

Quand vous postulez en tant qu’intérim, vous devriez toujours passer par une agence spécialisée ou ETT (Entreprise de Travail Temporaire). C’est cette dernière donc qui serait  en charge de vous trouver un contrat. De ce fait, une fois que vous êtes embauché par une entreprise utilisatrice, votre ETT reste votre employeur officiel. C’est elle alors qui vous versera votre salaire et qui vous fournira une fiche de paie.

A quel moment l’intérimaire touche il son salaire ?

Contrairement à un salarié en CDD ou en CDI, un intérimaire ne touche pas son salaire mensuellement. Le code de travail impose à l’ETT de payer le salaire d’un intérim au moins deux fois par mois sur un intervalle maximal de 16 jours. Chez certaines ETT, le paiement du salaire pourrait même se faire trois à quatre fois par mois.

Le relevé d’heure c’est quoi ?

Comme ce n’est pas l’entreprise utilisatrice qui vous emploie directement, elle doit fournir ce document à votre ETT. Ce relevé d’heure permettrait donc à votre Agence d’évaluer le temps de travailler que vous avez effectué hebdomadairement. En cas d’absence de l’intérim, si elle résulte d’une maladie ou d’un cas de force majeur, il devrait toujours percevoir la même rémunération.  

Les indemnisations de fin de mission

A la fin de votre contrat d’intérim, votre employeur devrait vous verser vos congés payés ainsi qu’une indemnisation de fin de mission. Par contre, ces indemnités pourraient ne pas être versées par l’agence pour les cas suivant :

Les avantages et inconvénients d’être salarié en intérim

Avant tout un contrat d’intérim peut vous permettre de diversifier vos expériences. Effectivement, les intérimaires sont très réputés polyvalents, donc très recherchés par les entreprises. Selon certains spécialistes même, pour mieux trouver un CDI, il vaut mieux passer par un contrat d’intérim. A part cela, à la fin du contrat d’intérim on touche une indemnisation intéressante ce qui permet de vivre un peu convenablement jusqu’à l’obtention d’un nouveau contrat.

Concernant les inconvénients, ils se portent surtout sur l’instabilité. A part le côté financier, humainement, le fait  de changer d’entreprise constamment pourrait être déstabilisant. Aussi, le plus gros problème des intérimaires c’est l’exclusion du système de crédit. Avec un contrat d’intérim, vous n’aurez donc aucune chance d’avoir un crédit auto ou un crédit immobilier.

Vous avez envie d'un travail en CDI ?

Nous avons déjà embauché plus de 2000 personnes en CDI à travers la France. Pourquoi pas vous ?

En savoir plus