Le journal RH Mon CDI

Le MRS, zoom sur cette méthode de recrutement.

27 mars 2019

La méthode de recrutement par simulation MRS a été créée en 1995 par un directeur de l’ANPE (ex Pôle Emploi). Celle-ci est partie d’un constat comme quoi certains métiers ne nécessitaient pas de diplôme ni de formation. Il suffit de réaliser certaines tâches bien précises ou encore d’être habile à faire certains gestes. Cette méthode est une chance pour tous les profils et de plus en plus d’entreprises confrontées à une pénurie de candidats n’hésitent pas à y avoir recours.

Comment fonctionne le MRS ?

Le MRS consiste à repérer chez les candidats les capacités nécessaires et indispensables pour réaliser un travail et cela grâce à des exercices qui portent sur des situations de travail concrètes. Le processus se fait en trois temps :

Méthode de recrutement par simulation mrs exemples

Les exercices proposés lors des évaluations sont tous construits à partir de tests existants chez Pôle Emploi ou encore en accord avec les entreprises. Il peut s’agir d’exercices écrits ou de jeux de rôle. Pour l’entreprise Mie Câline par exemple, l’enseigne propose des tests sur table à leurs candidats lors desquels ils doivent associer des figures géométriques à un modèle tout en relevant des températures à chaque sonnerie. L’objectif étant de tester les capacités des candidats à faire plusieurs choses en même temps.

Dans le cas des livreurs par exemple, on demande aux candidats de classer des cubes et divers objets de couleur dans des cases. Le métier de livreur n’est pas chose simple comme on le pense. Par exemple, pour livrer aux clients les courses qu’ils ont passées en ligne, les livreurs doivent être en mesure de savoir ranger méthodiquement leur camionnette puis de sortir les cartons destinés à chaque client sans erreur tout en ayant un bon contact commercial.

Aucune préparation possible

Bien qu’il existe plusieurs méthode de recrutement par simulation mrs qui sont relatés par les candidats ayant réussis à trouver un emploi grâce à cette méthode, il n’est pas possible de se préparer dans la mesure où les candidats sont évalués sur leur habilité, que ce soit à travailler dans un espace réduit, à manipuler des produits chauds, à travailler sous pression et bien d’autres encore. Les candidats ayant réussi les exercices sont préparés aux entretiens par le biais d’ateliers tandis que ceux qui ont échoué peuvent bénéficier de la prestation « Rebond » de Pôle Emploi consistant à faire le point avec un psychologue du travail afin de ne pas rester en situation d’échec. C’est un peu comme faire un bilan de compétences pour connaître l’évolution de sa carrière professionnelle : formation, reconversion, etc.

Plusieurs métiers concernés

La méthode de recrutement par simulation peut être utilisée dans différents domaines. Pour Pôle Emploi, l’organisme utilise le MRS sur une trentaine de métiers pour lesquels les employeurs ont du mal à recruter de manière traditionnelle, c’est-à-dire par CV : facteurs, ouvriers du bâtiment, serveurs, nettoyeurs industriels, aides à domicile, chauffeurs-livreurs, agents de logistique, réparateurs de pneu…

L’avantage avec cette méthode, c’est qu’elle se base sur les capacités et les compétences. Dès lors que les candidats réussissent les exercices, ils sont certains d’avoir le poste. Mais il faut tout de même plaire aux recruteurs pour être embauché. Donc, il faut toujours être motivé par le métier pour lequel on postule.

Votre entreprise travaille avec des intérims et des CDD ?

Découvrez comment la loi "Choisir son avenir professionnel" de 2018 peut vous apporter la même souplesse que l'intérim, pour des missions allant jusqu'à 5 ans.

En savoir plus