Le blog Mon CDI

Nos conseils pour réussir un entretien téléphonique

1 mars 2019

Lors d’un entretien au téléphone, vous n’aurez que quelques minutes pour convaincre votre interlocuteur de passer à une entrevue en direct. Il faudra alors faire preuve de tact et aller droit au but pour y parvenir. Découvrez ici comment réussir cette première étape du recrutement et décrocher un rendez-vous de travail avec votre futur employeur. Voici 5 conseils pour vous aider à faire mouche.

Se préparer avant l’entretien

Ce que vous devez faire en premier lieu avant votre entretien téléphonique, c’est de prendre le temps de bien vous informer sur l’entreprise : quelle est son envergure? Quel est son chiffre d’affaires? Dans quelles activités verse-t-elle? Quels sont ses effectifs? Comment est son organisation? C’est comme si vous prépariez un rendez-vous d’embauche classique. De nombreuses entreprises ont recours à l’entretien téléphonique pour avoir une première impression positive des candidats après la lecture de leur CV. N’hésitez pas à relire fréquemment votre CV pour garder toujours en tête les points les plus importants lorsque votre futur employeur vous appellera. Et si jamais le recruteur tombe sur votre messagerie vocale, prenez le temps d’enregistrer un message d’accueil professionnel sans bruits de fond ni musique.

Différer l’entrevue lorsque les conditions ne sont pas bonnes

Les recruteurs sont de plus en plus nombreux à appeler les candidats par surprise. Si jamais vous n’êtes pas disponible, que vous n’êtes pas du tout préparé, que vous vous trouvez dans un milieu bruyant ou encore que vous ayez besoin de relire l’offre à laquelle vous avez répondu, n’hésitez pas à demander au recruteur de différer l’entretien téléphonique. Vous pouvez convenir avec lui d’un nouvel entretien à une heure précise où vous serez totalement préparé. N’oubliez pas de noter ses coordonnées ainsi que son nom afin que vous puissiez le joindre.

Rester calme et soigner son élocution

Comment réussir un entretien téléphonique le jour J? Installez-vous au calme à une table avec votre téléphone muni d’un kit et d’un calepin pour prendre des notes. N’oubliez pas de mettre votre CV ainsi que l’offre à laquelle vous avez répondu près de vous afin que vous puissiez les consulter à tout moment. Au téléphone, il faudra soigner votre élocution. Votre voix se présente comme le premier de vos atouts. Si vous avez peur de bafouiller, n’hésitez pas à vous mettre debout. Cela améliorera votre respiration et votre débit de parole s’en trouvera plus doux. Et n’oubliez pas de sourire. Même si vous êtes au bout du fil, sourire vous rendra plus sympathique d’emblée.

Savoir répondre avec précision et écouter attentivement

Puisque le recruteur a votre CV, il ne sera pas nécessaire de mentionner tout ce qu’il y a dessus. Pour vous présenter, il suffira de reprendre les informations que vous jugez importantes : vos expériences les plus probantes, les objectifs que vous avez atteints, vos compétences… Lorsque vous répondez, essayez d’être bref. Il ne faut pas que vous passiez plus d’une minute à parler. N’oubliez pas de prendre note des points importants, comme votre salaire, le nom de vos futurs supérieurs ou les missions que vous aurez à assurer. Cela vous permettra de poser les bonnes questions par la suite.

Interroger le recruteur et rappeler sa motivation

C’est un fait, les recruteurs apprécient qu’on leur pose des questions. N’hésitez pas à l’interroger sur des points non abordés ou si vous avez besoin de plus de renseignements. D’ailleurs, en agissant de cette manière, vous provoquez vous-même la prochaine phase, qui est l’entretien face à face. Il faut dire les choses comme elles sont : on ne peut pas tout dire au téléphone. À la fin de l’entretien téléphonique, rappelez au recruteur que son offre vous intéresse et que vous restez à sa disposition pour la prochaine étape. N’hésitez pas à lui demander quels sont les délais de recrutement.

Vous avez envie d'un travail en CDI ?

Nous avons déjà embauché plus de 2000 personnes en CDI à travers la France. Pourquoi pas vous ?

En savoir plus