Le blog Mon CDI

Travailler sans diplôme dans le social ? Zoom sur 4 métiers qui recrutent :

27 mars 2019

Il n’y a pas plus captivant que de travailler pour aider, assister ou conseiller les autres, notamment les personnes âgées, les handicapés, les malades ou les enfants. Qu’il s’agisse d’une reconversion, d’un long projet de carrière ou d’un contrat à durée déterminée, œuvrer dans l’humanitaire constitue l’un des plus beaux métiers du monde. Cependant, le domaine a la particularité d’être multidisciplinaire et la question sur les qualifications peut très vite susciter des hésitations. Heureusement, travailler dans le social sans diplôme reste tout à fait possible. Voici les 4 métiers qui recrutent sans diplôme.

1. Garde d’enfant.

La réglementation en vigueur qui régit le secteur autorise toutes les personnes, qu’elles aient ou pas de qualification ou d’expérience, à occuper un poste de garde d’enfants de plus de 3 ans. Pour les enfants de moins de 3 ans, des qualifications spécifiques sur la petite enfance sont exigées. Le métier fait partie des services à la personne (SAP) et se fait essentiellement au domicile des parents. Bien que cette activité soit majoritairement féminine, rien n’empêche aux hommes de s’y lancer. Le métier consiste essentiellement à accompagner l’enfant dans sa vie de tous les jours pour :

A chaque fin de journée, avant de rentrer, le gardien d’enfant devra rendre compte aux parents.

2. Assistante maternelle.

Du fait de l’intimité qu’il implique, le métier d’assistante maternelle est exclusivement féminin. Bien qu’aucun diplôme spécifique ne soit nécessaire, il exige certaines compétences notamment de l’implication et des connaissances générales sur la mère et l’enfant. Pour pouvoir l’exercer, il faudra obtenir un agrément après du service départemental de la protection maternelle et infantile (SDPMI).

La principale mission de l’assistante maternelle consiste à remplacer les parents temporairement, le cas d’obligation professionnelle de ces derniers par exemple, ou de manière permanente, dans le cas d’une décision judiciaire.

L’assistante maternelle peut travailler à son domicile, au sein d’une équipe, dans une crèche ou une association. Dans le cas d’un travail chez soi, son domicile doit remplir toutes les conditions pour assurer la sécurité, le confort et l’hygiène des jeunes enfants.

3. Auxiliaire de puériculture.

Si aucune qualification particulière n’est nécessaire pour pouvoir exercer le métier d’auxiliaire de puériculture, il faut savoir que la profession exige d’avoir une bonne condition physique. En effet, l’essentiel du temps se passe debout et la personne en charge peut travailler la nuit, le week-end et les jours fériés. Les lieux de travail sont généralement les maternités, les centres hospitaliers ou les garderies. La principale mission de l’auxiliaire de puériculture consiste notamment à prendre en charge les bébés et les nourrissons. Pour cela, il va effectuer certaines tâches :

4. Animateur pour enfant.

Le métier d’animateur pour enfant exige un âge minimum de 17 ans. Il peut être exercé aussi bien par les hommes que les femmes. Accessible sans le bac, il existe plusieurs formations professionnelles pour être un vrai animateur. Des brevets sont délivrés comme le BAFA (brevet d’aptitude aux fonctions d’animateur) ou le BAPAAT (brevet d’aptitude professionnelle d’assistant animateur technicien).

L’animateur pour enfant travaille dans les centres de vacances ou de loisirs pour enfants et adolescents. En plus d’organiser des activités sportives, socioculturelles et de loisirs, l’animateur doit être également apte à assurer la sécurité des enfants.

Vous avez envie d'un travail en CDI ?

Nous avons déjà embauché plus de 2000 personnes en CDI à travers la France. Pourquoi pas vous ?

En savoir plus