Le blog Mon CDI

Les questions à préparer pour un entretien téléphonique

26 février 2019

Après la sélection des profils qui répondent le mieux à l’offre, le recruteur procède à un échange téléphonique avant de convoquer les candidats pour un premier rendez vous. L’étape de l’entretien par téléphone constitue une première et bonne impression à donner à l’embaucheur pour décrocher l’emploi. Du côté de l’entreprise, il s’agit d’un moyen de peaufiner le recrutement afin de tester en avance la capacité des postulants à répondre à certaines questions. Pour que cette épreuve soit concluante, le candidat doit prévoir les questions qui pourront être posées. Voici les questions auxquelles un demandeur d’emploi doit être préparer pour réussir à décrocher un entretien d’embauche physique.

Qu’est-ce qui vous a motivé à présenter votre candidature ?

Le recruteur pose cette question lors d'un entretien téléphonique à un candidat pour en savoir plus sur sa motivation. Si le candidat ne se prépare pas à recevoir un appel de l’embaucheur, il hésitera à répondre à la question. Pour prouver à l’entreprise que le candidat est prêt à occuper le poste visé, il doit donner des explications claires et cohérentes. Une imprécision ou une hésitation de la part du demandeur d’emploi pourra être interprétée comme une indécision pour le recruteur. Pour réussir à convaincre celui-ci, le candidat doit mettre en exergue les atouts qu’il possède parmi ceux requis dans l’annonce. Pour confirmer qu’il a adressé sa candidature au bon poste, il peut indiquer son intérêt pour le métier qu’il souhaite exercer.

Vous pouvez également démontrer votre intérêt en posant vous aussi une ou deux questions au recruteur : des questions sur le poste pourvu, ou bien sur l’entreprise en général.

Pensez-vous correspondre au profil requis pour occuper le poste ?

Si cette question était reformulée, elle demanderait au candidat s'il a confiance ou s'il doute de ses valeurs par rapport au poste visé. Il s’agit d’une question souvent posée par le recruteur pour tester l’aptitude du postulant à faire une synthèse de son parcours. Au cours de la conversation, le demandeur d’emploi doit prendre un ton convaincant pour mettre un accent, éventuellement sur ses dernières expériences qui peuvent correspondre à l’offre. La réponse à donner au recruteur est plus concrète si elle est accompagnée d’informations réelles, comme un nom d’entreprise, des missions, ou des chiffres indicateurs de succès.

Pouvez-vous préciser vos prétentions salariales ?

Des prétentions salariales à un montant largement supérieur à celui en cours impliquent immédiatement une exclusion de la candidature. Pour mieux se préparer à cette question qui peut être posée lors d’un entretien téléphonique, le candidat doit s’informer sur le salaire moyen du métier visé. Lorsqu’il exprime sa demande, il doit indiquer la prétention sous la forme d'une fourchette. Il est plus courtois de donner une marge à l’employeur au lieu d’un chiffre exact. Celle-ci permettra également au recruteur de réfléchir sur une éventuelle évolution pour le candidat après une certaine période d’essai. Qu’il s’agisse de mentionner un salaire important ou plus modeste, il convient toujours d’opter pour un montant raisonnable.

Quelle est votre disponibilité en ce moment ?

Le recruteur s’informe toujours sur la situation actuelle du postulant avant de lui demander s’il a éventuellement des questions à poser. Cette question en entretien téléphonique consiste à examiner rapidement l’état d’esprit du demandeur d’emploi, notamment s’il est prêt à occuper le poste dans l’immédiat. Un rendez-vous pour un entretien dans le local sera alors proposé si la conversation téléphonique est probante.

Autres conseils pour réussir un entretien d’embauche :

Vous avez envie d'un travail en CDI ?

Nous avons déjà embauché plus de 2000 personnes en CDI à travers la France. Pourquoi pas vous ?

En savoir plus